EAN13
9782490350230
ISBN
978-2-490-35023-0
Éditeur
Ithaque
Date de publication
Nombre de pages
192
Dimensions
22 x 15,3 x 0,1 cm
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Pourquoi Ferenczi ?

Le style empathique dans la clinique psychanalytique

Ithaque

À paraître
Connu pour sa volonté d’accueillir les cas dits « difficiles », Sandór Ferenczi
a développé une théorie originale de la traumatogenèse, fondée sur la notion de déni (Verleugnung) de la douleur indicible du sujet traumatisé par l’autre, et vers lequel il se tourne en quête de témoignage, de reconnaissance et de réparation. Ce faisant, Ferenczi a étendu la conception freudienne du traumatisme sexuel aux traumatismes relationnel et social.
Sa compréhension subtile du fait que le traumatisme psychique entraîne chez le sujet une identification à l’agresseur suivie d’un clivage narcissique indiquait la nécessité de repenser la clinique d’après une éthique psychanalytique
du soin, guidée par le principe de l’hospitalité à l’égard de l’enfant qui habite chaque analisant, et qui s’exprime par le langage de l’empathie comme phénomène modulateur du champ d’affectation entre analyste et analisant ; elle posait, en outre, la santé de l’analyste comme condition de la disponibilité sensible requise par la rencontre clinique. Autorisant ainsi l’affectivité dans le champ transférentiel, le style clinique empathique permet, à travers l’expérience de la régression thalassique et du jeu partagé, la récupération de la puissance introjective capable de libérer le sujet de la tyrannie des objets traumatiquement incorporés.
En un mot, le style empathique développé par Ferenczi a été la principale inspiration pour les changements ultimes dans la conception clinique de Freud – notamment pour sa formulation des constructions dans l’analyse –, mais a aussi compté pour des auteurs, comme Winnicott et Lacan, pour qui
le travail psychique de l’analyste ouvre vers la perlaboration en analyse.
S'identifier pour envoyer des commentaires.