EAN13
9782753583085
ISBN
978-2-7535-8308-5
Éditeur
Presses universitaires de Rennes
Date de publication
Collection
Res Publica
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Donner la parole aux «sans-voix»?

Construction sociale et mise en discours d'un problème public

Presses universitaires de Rennes

Res Publica

À paraître
Les sciences sociales se sont largement attachées ces dernières années à analyser l'apparent silence des « sans-voix ». Elles montrent que ces derniers sont bien mal nommés, au sens où leur parole, souvent tenue pour quantité négligeable ou discréditée, minorée ou (auto)censurée, n'en a pas moins d'existence et parfois, de vigueur. Paysans, ouvrières, précaires, travailleurs informels, colonisés, exilés, soldats, prostituées, enfants malades, jeunes de quartiers populaires : s'ils occupent des positions dominées dans les rapports sociaux de classe, de race, de genre, de nation ou de génération, les groupes invités à s'exprimer dans les dispositifs étudiés au fil des chapitres de ce volume sont généralement constitués comme collectifs par ceux-là même qui leur adressent cette offre de prise de parole.
L'ouvrage place ainsi la focale sur le travail politique de ces entreprises de réhabilitation symbolique et sur leurs acteurs. Ils contribuent non seulement à donner un sens à ces dispositifs mais aussi à provoquer, configurer et encadrer les discours qui y sont tenus : militants, artistes et professionnels de la culture, personnel administratif et politique, chercheurs, travailleurs et patients du secteur médico-social, journalistes…
Dans les six parties qui forment la trame du livre, les auteur·e·s analysent, dans une perspective interdisciplinaire, une diversité de configurations relationnelles dans lesquelles des joueurs réputés « sans-voix » s'engagent ou sont engagés dans un jeu d'énonciation, auquel ils sont souvent peu préparés et dont les règles sont généralement fixées par des joueurs de rang plus élevé. Si ces dispositifs sont loin de fonctionner comme des instruments permettant magiquement d'extraire les dominés des rapports de domination, les acteurs qui souhaitent « donner la parole aux “sans-voix” » peuvent en général être crédités des intentions qu'ils déclarent. Ils contribuent, à ce titre, à reconfigurer les règles du jeu politique.
S'identifier pour envoyer des commentaires.