EAN13
9782266324021
ISBN
978-2-266-32402-1
Éditeur
Pocket
Date de publication
Collection
Documents récits essais (PPO 018609)
Nombre de pages
144
Dimensions
17,7 x 10,8 cm
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier
À paraître
" Quand nous sommes revenus, nous ne pouvions parler à personne de cet enfer, de ces souffrances quotidiennes, de cette vie de bêtes battues que nous avions menée pendant près de deux ans, dans une inhumanité indigne et impardonnable. Nous étions traumatisés et nous nous taisions. Et si par hasard, nous risquions d'évoquer ce passé si cruel, l'on ne nous croyait pas, on doutait de nos dires, on pensait que nous rajoutions des souffrances. De n'être pas crus nous vexait terriblement, et pendant longtemps, nous nous sommes tus. Puis j'ai beaucoup réfléchi : " afin que la vie ait un sens après ce passé ignominieux, il me fallait témoigner pour révéler à tous, au monde, cette tragédie à nulle autre pareille. " Plus jamais ça " ont dit tous les déportés auretour des camps, et pourtant... ".Raflée par les Nazis à Roubaix la nuit du 27 octobre 1943 avec toute sa famille, Lili Rosenberg-Keller, connue aujourd'hui sous le nom de Lili Leignel, n'avait que 11 ans quand elle a connu l'enfer des camps de Ravensbrück, puis Bergen-Belsen. Avec elle, sa courageuse et tant aimée mère, Charlotte, et ses deux petits frères, Robert, 9 ans, et André 3 ans et demi. Leur père, Joseph, arrêté avec eux, sera, lui, déporté à Buchenwald et fusillé trois jour avant la libération du camp.C'est seuls, sans leurs parents, que les trois enfants rentreront des camps de la mort, comme ils y sont arrivés, dans des wagons à bestiaux, ne sachant ce que sont devenus leurs père et mère. En cela, le témoignage de Lili Leignel, 89 ans aujourd'hui, est unique, car c'est encore avec ses yeux d'enfants qu'elle revit chaque jour les longs mois de survie.
S'identifier pour envoyer des commentaires.