EAN13
9782889550777
ISBN
978-2-88955-077-7
Éditeur
Héros-Limite
Date de publication
Nombre de pages
96
Dimensions
19 x 13 x 0,1 cm
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Riprap

Héros-Limite

À paraître
Riprap est le premier recueil du célèbre poète étatsunien Gary Snyder (Prix pulitzer en 1975 pour Turtle Island et membre éminent de la beat generation). Il paraît en 1959 à Kyoto, alors que le poète réside au temple Daitoku-Ji de la secte rinzai zen et suit les enseignements du maître Oda Sesso Roshi.
Riprap est un livre fondateur. « Il s’ouvre sur un ensemble de poèmes rédigés autour de la transparence des montagnes et du travail, et se referme sur d’autres rédigés au Japon et en mer. Le titre Riprap célèbre le travail des mains qui déplacent la roche pour faire des pistes ; (…) ma première saisie de l’image de l’univers entier comme interconnecté, interpénétré ; ses composants se reflétant et s’embrassant mutuellement. »
Gary Snyde, extrait de la postface.
En 1955, Gary Snyder travaille comme garde forestier, préposé à l’aménagement et l’entretien des sentiers de Piute Creek dans le parc national de Yosemite, en Californie. Cette expérience de vie sera au départ l’écriture de Riprap. Durant cette période il traduira brillamment les poèmes du moine vagabond chinois Han-Shan. Gary Snyder s’est inscrit à l’American Academy of Asian Studies et y rencontre son professeur Alan Watts. Kenneth Rexroth le présente à Allen Ginsberg et Jack Kerouac, lequel s’inspirera de leur ascension du Pic Matterhorn au Parc national de Yosemite pour écrire The Dharma Bums dans lequel Gary Snyder y figurera sous le nom de Japhy Ryder. À la Six Gallery de San Francisco, toujours en 1955, il récite The Berry Feast avec Allen Ginsberg qui scandera The Howl en compagnie des poètes Kenneth Rexroth, Philip Whalen, Michael McClure. Dans la salle, on retrouve aussi : Peter Orlovsky, Jack Kerouac, Lawrence Ferlinghetti et Neal Cassady. Cet événement marque le début de qu’on appelle la San Francisco Renaissance.
La présente traduction est la reprise de l’édition de 1965 intitulée, Riprap and Cold Mountain Poems, à San Francisco – Four Seasons Foundation. Le recueil comprend les traductions des poèmes de Han-Shan.
S'identifier pour envoyer des commentaires.