EAN13
9791032004555
ISBN
979-10-320-0455-5
Éditeur
Presses Universitaires de Provence
Date de publication
Collection
HERITAGES MEDIT
Nombre de pages
340
Dimensions
24 x 16 cm
Poids
525 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Livrer sa patrie à l’ennemi dans l’Antiquité

Presses Universitaires de Provence

Heritages Medit

À paraître
À travers douze contributions portant sur les mondes grecs et romains, cet ouvrage étudie la transgression ultime que représentait pour les Anciens la livraison de la cité à l’ennemi.
 
Dans l’Antiquité, trahir sa patrie pour la remettre à l’ennemi est considéré comme une des transgressions les plus graves que peut commettre un citoyen. Les textes antiques regorgent d’épisodes saisissants, dans lesquels les auteurs dépeignent la douleur collective des citoyens tombés sous le joug de l’ennemi à cause d’une trahison. Les sources décrivent précisément les causes de cette catastrophe civique, manigancée dans l’ombre d’un complot ou résultant de l’action d’un individu isolé. Les hommes politiques, les savants et les historiens antiques critiquent vigoureusement cet acte déloyal qui est redouté par toutes les cités en temps de guerre. Pour insister sur le caractère inadmissible de ces trahisons, les auteurs brossent un portrait négatif des traîtres, en décrivant leurs sombres motivations, leur intelligence avec l’ennemi, leur passage à l’acte et, enfin, le châtiment mérité que leur infligent les hommes ou la fortune. Le renouvellement récent des travaux sur les complots antiques permet d’étudier ces trahisons sous un nouvel angle et d’en analyser les causes, les modes opératoires et les conséquences aussi bien pour les traîtres que pour les cités. L’étude de ces différentes thématiques permet aussi de comprendre comment les communautés antiques se sont prémunies contre ces trahisons, que l’on considérait alors comme faisant partie des désastres civiques les plus traumatisants.
S'identifier pour envoyer des commentaires.